Elikya, danser pour la Paix et pour la Liberté

« ELIKYA, danser pour la Paix et pour la Liberté », projet porté par la Compagnie Kadia Faraux, a retenu l’attention de la Biennale de la danse de Lyon pour la 12ème édition du défilé qui aura lieu le 16 septembre 2018.

L’espoir est le pilier du monde
— proverbe Zulu

Présentation du projet

Et si la danse était un combat pour la Paix ?

Tolérance…Courage….Mémoire…Solidarité…Espoir…Liberté…

« La tolérance est une vertu qui rend la paix possible »
— Kofi Annan

Au quatre coins du monde ces mots vivent et raisonnent dans l’esprit de chacun de nous, nous rappelant notre propre existence pour vivre en harmonie dans un monde de Paix.

L’art est un engagement et une manière de faire valoir le respect des identités culturelles diverses et d’établir un climat de paix et d’acceptation des différences. Il est un médium à la paix et aux valeurs.

Répétitions pour le défilé 2016

Si la danse était un combat, une lutte perpétuelle insoumise aux diktats sociaux, politiques et économiques alors elle serait un Mouvement de liberté.

Si la danse était cette énergie, cet espace mystérieux, à la fois mythique, au pouvoir de distinguer, de rassembler chaque individu, chaque culture alors elle formerait un mouvement pour la Paix.

Ce mouvement deviendra une oeuvre d’art et sera symbolisé par l’acceptation des différences et la richesse humaine de chaque participant, il donnera naissance à ELIKYA un mouvement pour la Paix et pour la Liberté, dans la diversité.

La musique

Pour accompagner les mouvements des danseurs le musicien Frank 2 Louise créera une musique électronique traduisant un effet de masse et de courage. Un patchwork d’atmosphères ambiantes, sur des structures musicales en perpétuel changement, évoluant entre un sentiment de froid mécanique et une douce chaleur dans un univers en paix.

Et si la danse était un Mouvement de liberté ?

Nous donnerons à voir ce mouvement en s’inspirant des mouvements révolutionnaires qui ont rassemblé les peuples autour de leurs espoirs d’émancipation.

La chorégraphie initiée par Kadia Faraux servira de ligne conductrice à l’ensemble des participants afin de garder une unité chorégraphique.

Les mouvements inspirés par la danse africaine seront transmis à l’ensemble du groupe et seront déclinés dans trois autres univers afro jazz, hip-hop, krump (danse singulière et primitive).

Christopher Ndinga et Nathalie Fagbohoun assistants chorégraphes encadreront les participants qui souhaitent développer des mouvements issus des danses africaines (Ndombolo, Coupé – Décalé…) Ils travailleront aussi les mouvements initiés par la chorégraphe Kadia Faraux tout en s’appuyant sur leurs propres constructions, inspirées de la danse africaine.

La chorégraphie donnera à voir un seul langage avec plusieurs dialectes. Les danseurs feront vibrer avec force et poésie les injustices, les frustrations de l’asservissement subi par les peuples en révolte.

Ainsi la chorégraphie se nourrira d’une énergie guerrière, un moyen de résistance face à l’oppresseur, évoluant au fil du temps.
Elle se construira tout au long d’un chemin de Paix avec une synergie fondamentale entre plusieurs danses au rythme de sons sourds (explosions, chaînes, bruits métalliques…) permettant cette cohésion parfaite d’une Danse hybride, une alchimie à la fois tribale, urbaine, contemporaine et traditionnelle.

Nous donnerons de la démesure à notre défilé en proposant une déambulation festive et spectaculaire à la fois sonore, figurative, et dynamique.

L’immense résonnance créée dans l’espace du Défilé donnera également aux spectateurs un sentiment d’appropriation.

Vers une danse en mouvement…

La liaison danse/espace va plus loin qu’une rencontre de circonstances. Le mouvement occupe tout l’espace au même titre que la danse.

La structure du défilé est un groupe en mouvement qui devient IDENTITÉ.

Les costumes et accessoires, seront un assemblage de formes, de matériaux, de couleurs, signifiants du thème du défilé.
Ils reflèteront la culture révolutionnaire et l’esprit identitaire de chaque pays en s’inspirant symboliquement des couleurs que l’on retrouve sur les drapeaux de chacune des nations.

Une utopie en construction par la danse.
ELIKYA, danser pour la Paix et pour la Liberté.

Équipe artistique

direction artistique et chorégraphique :

Kadia Faraux

Composition musicale :

Frank 2 Louise

Assistants chorégraphes :

Christopher Ndinga
& Nathalie Fagbohoun

Répétiteur :

David Letquimounin

Costumière :

Anne Dumont

Assitantes Costumières :

Habiba Mami
Aurora Van Dorsselaer
Nicole Garnier

Coordinatrice :

Astrid Bunod Ndinga

Les répétitions pour le défilé de la Biennale 2016

Équipe technique

Directeur technique :

Nicolas Charpail
(BAAM Productions)

Régie générale :

David Maigrot

Chargé de communication, photos, vidéo, Internet :

Sébastien Fanger

Photos, graphisme :

Deborah Marino

Équipe de production & administration

Directeur de Production :

Robert Caro
(Athos Productions)

Stagiaire à la production :

distribution en cours

Administration – (Paies) :

Stéphanie Dumoulin

Administration & Production :

Cie Kadia Faraux

Les partenaires

  • ASSOCIATION LALOUMA (Lyon 1er)
  • CENTRE SOCIAL GRANDE CÔTE (Lyon 1er)
  • L’OLIVIER DES SAGES K-FÉ SOCIAL PHILIPPE JEANTET (Lyon 3ème)
  • CENTRE SOCIAL BONNEFOI (Lyon 3ème)
  • DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL ET DE LA VIE ASSOCIATIVE (Vaulx-en-Velin)
  • GRAND PROJET DE VILLE (Vaulx-en-Velin)
  • ASSOCIATION THÉ À LA MENTHE (Vaulx-en-Velin)
  • COLLÈGE HENRI BARBUSSE (Vaulx-en-Velin)
  • MJC (Rilleux-la-Pape)

Soirées de lancement

LYON 3ème 
Jeudi 25 Janvier à 19h00 au centre social Bonnefoi
5 rue Bonnefoi 69003 Lyon – Voir sur le Plan

Vaulx-en-Velin 
Lundi 29 Janvier à 19h30 Dans la salle du conseil municipal de la mairie – Hôtel de Ville, Place de la Nation, 69120 Vaulx-en-Velin – Voir sur le Plan

LYON 1er
Jeudi 1er Février à 19h00 au centre social Grande Côte
6 bis, rue Pouteau , 69001 Lyon – Voir sur le Plan
(entrée par la Montée de la Grande Côte)

LYON 3ème
Vendredi 2 Février à 15h00 avec les usagers du K-fé social
à l’Olivier des Sages K-fé social Philippe Jeantet
8, rue de l’Épée, 69003 Lyon – Voir sur le Plan

Le Défilé de la Biennale de la danse 2018
s’inscrit dans le cadre du ‘Centenaire de la paix’
organisé par la Ville de Lyon

Soutien financier

Ville de LyonVille de Vaulx-en-VelinBiennale de la Danse

Contactez-nous

Envoyez-nous un email en utilisant le formulaire de contact et nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search